La Normandie accueille la première route solaire


C’est une première en France : une route équipée de panneaux solaires est ouverte à la circulation. C’est une départementale de l’Orne, en Normandie, qui a été recouverte de dalles photovoltaïques sur 1 km.

Inaugurer ce jeudi 22 décembre 2016 par la ministre de l’Écologie, c’est une première mondiale, notamment pour la surface ainsi recouverte, soit plus de 2 800 m2.

Une route solaire, comment ça marche ?

C’est un projet mené par le groupe Colas et le fabricant français de panneaux solaires photovoltaïques SCNAsolar.
Le revêtement de la route est composé de feuilles de silicium, qui vont générer du courant, enrobées dans une résine protectrice. Cela ressemble à un sorte de carrelage noir, collé sur la chaussée.
La chaussée fournit alors de l’électricité, propre et renouvelable, tout en permettant la circulation de tout type de véhicule.
L’énorme avantage de cette source d’énergie, est de produire de l’électricité sans empiéter sur les surfaces agricoles et les paysages naturels.

20 m2 de dalles photovoltaïques suffiraient à alimenter un foyer. Et lorsque l’on sait que seulement 10 % des routes sont utilisées par les voitures, cela fait un potentiel énorme de source d’énergie propre.
Si le projet est validé, ce type de route solaire pourrait permettre d’alimenter des bornes de recharge sur les routes pour les voitures électriques, l’éclairage ou la signalisation sur les bords des routes.

Le seul frein au développement de cette technologie, et pas des moindres, est le coût : 5 millions d’euros pour 1 km de route recouverte, cela fait cher l’électricité verte… Pour l’instant, le coût de production est 13 fois supérieur à celui de l’électricité produite par panneaux solaires posés sur un toit.

Le coût est trop élevé pour un déploiement à grande échelle, mais attendons quelques années que la technologie photovoltaïque évolue et elle trouvera très probablement son marché.

D’autres expérimentations en France et dans le monde.

À la Roche-sur-Yon, un parking de 50 m2 est équipé des dalles photovoltaïques et alimente une borne de recharge de voiture électrique.

En hollande, 70m de piste cyclable solaire ont vu le jour en 2014. Une technique différente est utilisée, ce ne sont pas des dalles, mais des capteurs installés sous des cubes de verre…

Aux Etats-Unis dans l’Idaho, le projet Solar Roadways, ambitionne de recouvrir les routes, les parkings, les trottoirs d’immenses capteurs d’énergie solaire

Mais c’est réellement en Normandie où une installation à grande échelle voit le jour.
L’État va “conduire en 2017 un plan d’expérimentation de route solaire sur le réseau routier national, première étape d’un programme de déploiement sur les 4 années à venir”, a indiqué le ministère de l’environnement.

 

De Camille | 22/12/2016