Le programme du stage basé sur l’échange

Le programme du stage s’appuie sur l’histoire des participants.

Chacun partage ses opinions à partir de son expérience personnelle et des exercices ou des informations fournis par les animateurs. Le but est de mettre en lumière ce qui mène à l’infraction, avec parfois pour conséquence un accident. Les conducteurs prennent ainsi conscience collectivement des raisons et des comportements qui poussent à ne pas respecter les règles. Le processus se fait en groupe, parce que dans la vie, la route se partage aussi.

La ponctualité et l’assiduité du participant

En vous inscrivant à un stage, vous vous engagez de façon implicite à en respecter les règles. Cela veut dire que vous arrivez à l’heure et ne cherchez pas à avoir un stage à la carte en fonction des exercices ou des échanges prévus. Aucune adaptation des horaires ou du contenu n’est possible.

Si vous êtes absent ou en retard, les animateurs ou le directeur du stage peuvent donc vous refuser l’entrée. Dans ce cas, votre stage de récupération de points n’est pas validé, mais vous devez quand même le payer. Et il n’est pas possible de reporter les heures manquées sur une autre session. On ne peut pas suivre un stage à cheval sur deux périodes.

Stage animé par deux formateurs

Le stage est toujours animé par un psychologue et un spécialiste de la formation à la sécurité routière (BAFM), c’est-à-dire un formateur de moniteur auto-école. Tous les deux ont

suivi une formation spécialisée à Nevers, à l’Institut national de Sécurité routière et de recherches (INSERR), pour pouvoir animer des stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Le programme du stage officiel JO du 30 juin 2012

Des facteurs généraux de l’insécurité routière

  • Tour de table
  • Données de sécurité routière
  • Accidentologie : connaître les principales causes et circonstances des accidents et les populations à risque.
  • Autoévaluation des connaissances. Réactualiser les connaissances des stagiaires sur le code de la route
  • Données psychophysiologiques : Analyser et faire comprendre la diversité des usagers dans la circulation, les problèmes d’interdiction et de communication.

Enseignements spécialisés

Les animateurs proposent une intervention en fonction du groupe ou des groupes cibles repérés lors de la session. L’intervention est décomposée en 3 étapes :

  • Le diagnostic (représentations, attentes et auto évaluation de ses comportements.
  • L’analyse (norme et contexte social, compétences perçues et sentiment d’auto-efficacité, contexte scientifique)
  • L’ajustement (Niveau de motivation, comportement cible, stratégie)

Lors du stage, la vitesse, l’alcool au volant et la drogue au volant sont des thèmes systématiquement abordés. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière doit apporter une véritable prise de conscience des dangers de la route mais surtout mettre en avant les motivations pour changer de comportement.

 Mis à jour le 20 juillet 2017

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer