Nancy : ivre, un conducteur grille un feu rouge et percute une voiture de police


Alors qu’il venait de récupérer son permis de conduire, un conducteur Nancéien cumule les infractions.

Le chauffard ivre, grille un feu rouge, sans éclairage et percute une voiture de police dans le centre-ville de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Âgé de 30 ans, le conducteur d’une Peugeot 307 en état d’ivresse roulait tous phares éteints à grande vitesse lorsqu’il a embouti la voiture des forces de l’ordre. La patrouille était pourtant visible, elle se rendait sur une urgence dans le centre de Nancy, gyrophare allumé et sirène hurlante. Par chance, l’accident très spectaculaire n’a pas fait de blessé.

Le conducteur Nancéien récidiviste a quant à lui été placé en garde à vue. Il a expliqué aux forces de l’ordre qu’il sortait d’une soirée festive alcoolisée. Il venait de récupérer son permis au mois de septembre. Le test d’alcoolémie a permis de révéler qu’il conduisait son véhicule avec 1,5g d’alcool dans le sang. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Nancy à six mois de prison ferme.

Feu rouge : ce que dit la législation

L’arrêt à un feu rouge est obligatoire. Tous les automobilistes, mais aussi les deux-roues et cyclistes doivent s’arrêter à un feu rouge au risque d’être sanctionnés.

Le code de la route stipule bien que “tout conducteur doit marquer l’arrêt absolu devant un feu de signalisation rouge, fixe ou clignotant”.

Dans quelques cas, une ligne d’arrêt au sol indique l’endroit où le conducteur doit marquer l’arrêt devant le feu tricolore.

Si l’on ne retrouve pas toujours ce marquage au sol, l’automobiliste doit s’arrêter avant le passage piéton ou devant le feu, avant de patienter jusqu’au feu vert pour reprendre sa route.

Passage au feu orange

Si beaucoup d’automobilistes profitent du feu orange pour accélérer et passer rapidement, le code de la route impose l’arrêt « si toutes les conditions de sécurité sont respectées ».

Selon le code de la route, « tout conducteur doit marquer l’arrêt devant un feu de signalisation jaune fixe [appelé aussi « feu orange »], sauf dans le cas où, lors de l’allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus arrêter son véhicule dans des conditions de sécurité suffisantes. »

Quelles sanctions pour un feu rouge grillé ?

Le non-respect de l’arrêt à un feu rouge peut être passible d’une suspension de permis de conduire pendant 3 ans.

Il s’agit d’une contravention de classe 4 qui entraîne les sanctions suivantes :

  • un retrait de 4 points sur le permis de conduire
  • une amende forfaitaire de 135 euros
  • une suspension de permis de 3 ans de permis de conduire

Pour les jeunes permis, le stage de récupération de points est obligatoire pour feu rouge grillé ou toute infraction impliquant la perte de 3 points ou plus.

Pourtant, cette infraction routière fortement réprimandée représente la cinquième infraction la plus répandue. En cas de perte de point, il est possible d’effectuer un stage de récupération à Nancy.

Peut-on griller le feu rouge pour laisser passer un véhicule prioritaire ?

L’inobservation de l’arrêt absolu à un feu rouge est possible dans un cas. Lorsqu’un véhicule prioritaire avec une sirène actionnée est derrière vous, il faut se mettre sur le côté, voir franchir le feu pour laisser passer les secours.

Les véhicules prioritaires sont :

  • les pompiers,
  • les services de police
  • les ambulances privées
  • les douanes,
  • les gendarmes,
  • les véhicules affectés au transport de détenus,
  • les véhicules d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMU et SMUR)
  • les véhicules escortés par la police ou la gendarmerie

Seules ces catégories de véhicules ont le droit d’enfreindre le code de la route lorsqu’il y a une urgence.

De Camille | 13/12/2017